L'Avocat Pénal

L’avocat pénal est un professionnel du droit, expert dans le traitement des affaires pénales telles que les délits ou les crimes.

L'Avocat Pénal

L’avocat pénal est un professionnel du droit, expert dans le traitement des affaires pénales telles que les délits ou les crimes.

Avocat pénaliste
aux côtés des auteurs

Avocat pénaliste
aux côtés des victimes

Comment choisir le meilleur avocat en droit pénal pour son dossier?

Afin de choisir le meilleur avocat pénaliste pour être défendu et se sentir en confiance, il convient de comprendre quelle est la particularité du métier d’avocat pénaliste et les qualités requises pour être un bon avocat pénaliste.

Quelles sont les qualités requises pour être un bon avocat pénaliste ?

La délinquance fait horreur et inspire l’exclusion sociale de celui qui la commet. Pourtant, notre âme et celle du délinquant naissent du même creuset. Nos différences se révèlent de l’analyse de nos vécus dont certains n’ont pas pu juguler l’incontestable mal inné.

C’est pour cela que pour bien défendre, il nous faut percevoir et comprendre cette partie enfouie de notre âme qui nous fait effroi.

Le meilleur avocat pénaliste représente un contre pouvoir, il porte la parole d’un autre, brise le silence, conserve sa liberté de parole.

Il existe un intuitu personae important entre l’avocat pénaliste et son client. La relation de confiance est nécessaire.

Le meilleur avocat pénaliste est celui auquel vous accordez votre confiance parce qu’il se bat pour défendre vos intérêts, parce qu’il sait vous écouter, parce qu’il sait se rendre disponible, parce qu’il vous aide à comprendre les enjeux de votre dossier.

L’avocat pénaliste défend en veillant au respect des formes, en restant critique sur les éléments de fond du dossier, il mène un combat.

Le meilleur avocat pénaliste garde son indépendance.

Le meilleur avocat pénaliste est encore celui qui garde toujours à l’esprit que l’enjeu c’est la liberté: le respect des libertés publiques, tout comme l’enjeu carcéral. Il se bat pour la Liberté.

En droit pénal, un principe essentiel est celui de l’oralité des débats. On ne juge pas sur dossier, le débat qui existe à l’audience est très important, tout particulièrement en audience criminelle. La plaidoirie prend tout son sens.

Le meilleur avocat pénaliste est bien entendu celui qui maîtrise parfaitement son dossier pour plaider, pour convaincre.

Qu’est ce que le justiciable est en droit d’attendre de son avocat pénaliste ?

L’avocat pénaliste intervient dés lors qu’une infraction peut être qualifiée.

Or, le droit pénal se compose d’une multitude de spécialités telles  que le droit pénal général (violence, trafic de stupéfiants, meurtre/assassinat, homicide involontaire, viol, agression sexuelle, escroquerie, vol, recel…), le droit de l’application des peines (confusion de peine, effacement de casier judiciaire, aménagement de peine, relèvement d’interdiction de séjour, relèvement d’interdiction d’exercer une activité professionnelle), le droit pénal des affaires (délit d’initié, abus de biens sociaux, corruption, fraude fiscale…), le droit pénal de la presse (injure, diffamation, discrimination, contestation de crime contre l’humanité), le droit pénal des étrangers (aide à l’entrée et au séjour irrégulier, mariage frauduleux, travail forcé…), le droit pénal du travail (harcèlement moral, travail dissimulé, prêt illicite de main-d’oeuvre…), le droit pénal routier (conduite sans permis, conduite sous stupéfiants, délit de fuite…), le droit pénal public (trafic d’influence, prise illégale d’intérêt, favoritisme, concussion…), le droit pénitentiaire (commission de discipline, permis de visite…), le droit pénal du numérique (accès frauduleux à un système informatique, collecte et traitement illicite de données…), le droit pénal international (mandat d’arrêt européen, extradition, transfèrement…), le droit pénal de la consommation (refus de vente, pratique commerciale trompeuse, publicité promotionnelle irrégulière…), le droit pénal de famille (violences conjugales, non-représentation d’enfants, non-paiement de pension alimentaire).

L’avocat pénaliste représente le recours du mis en cause pour comprendre le déroulement et les enjeux de son dossier (procédure d’instruction, procès/audience, et enfin la condamnation). Toute personne a le droit aux conseils d’un avocat pénaliste.

Sauf en matière criminelle, l’assistance de l’avocat n’est pas obligatoire mais elle est conseillée. En dépit du fait que la personne poursuivie est la mieux placée pour connaître, apprécier et choisir ses moyens de défense, il est difficile en l’état de la procédure de mettre en oeuvre une défense efficace sans l’aide d’un avocat.

Qu’il s’agisse de prouver l’innocence ou d’atténuer la responsabilité, la démonstration doit reposer sur une connaissance exhaustive du dossier, tenir compte du point de vue de l’accusation, être cohérent avec les faits et s’appuyer sur des éléments matériels. L’ensemble des actes de l’information étant soumis à des formes prescrites par le Code de procédure pénale. L’avocat pénaliste pourra ainsi vérifier la régularité de la procédure.

Comme dans tous les autres domaines du droit, il vaut mieux choisir en matière pénale un avocat qui a une pratique et donc une certaine expérience de la procédure et des audiences pénales. L’avocat pénaliste pourra ainsi apprécier la pertinence ou non des éléments à charge et à décharge figurant en procédure afin de définir une stratégie de défense.

Durant la garde à vue

L’avocat pénaliste intervient dès le début de l’enquête, à savoir dès la garde à vue durant laquelle le gardé à vue a droit à 30 minutes d’entretien confidentiel avec son avocat par tranche de 24 heures.

Cet entretien permet à l’avocat pénaliste de demander à son client comment se déroule la mesure (s’il a mangé, vu un médecin…), mais aussi de le conseiller sur les réponses qu’il conviendra d’apporter lors des auditions qui suivront.

Pour ce faire, l’avocat est informé par les enquêteurs de l’infraction reprochée et de la date présumée de sa commission.

Le gardé à vue peut désigner l’avocat de son choix. S’il n’est pas en mesure d’en désigner un, sa famille proche peut lui soumettre le nom d’un avocat.

L’avocat en droit pénal durant l’instruction

La Loi, en l’espèce le code de procédure pénale régit les conditions d’intervention de l’avocat pénaliste.

L’ avocat pénaliste est le seul à avoir accès complet au dossier, lequel contient la totalité des déclarations transcrites par les enquêteurs, des auditions et interrogatoires effectués par le juge d’instruction ainsi que la totalité des constatations matérielles et des expertises techniques. La communication de pièces du dossier à la personne mise en examen ne pouvant se faire qu’avec l’accord du juge d’instruction, il est conseillé au client de s’assurer que l’avocat en droit pénal a pris effectivement connaissance de l’ensemble du dossier.

L’avocat pénaliste suit également le déroulement de l’instruction et peut solliciter par écrit l’accomplissement d’actes de procédure: interrogatoire du prévenu, audition d’un témoin, confrontation, transport sur les lieux, production d’une pièce utile à l’information, complément d’expertise ou contre-expertise.

L’avocat en droit pénal vérifie les conditions de détention et la régularité de la procédure et doit soulever toute les nullités de l’information susceptibles de conduire à l’annulation de tout ou partie de la procédure.

L’avocat pénaliste s’entretient du dossier avec son client afin qu’il comprenne les éléments à charge et décharge retenue à son endroit, les enjeux, et ainsi élaborer avec lui une stratégie de défense.

L’avocat pénaliste assiste son client devant le juge d’instruction avant de l’avoir rencontré dans le cadre d’un entretien confidentiel de préparation. A cette occasion, il lui rappelle ses déclarations faites devant les enquêteurs (policiers/gendarmes) en garde à vue, tout en lui expliquant que s’il peut bien évidemment modifier ses déclarations, il faudra en expliquer les raisons en cas de contradiction.

En fin d’interrogatoire , l’avocat pénaliste peut poser des questions à son client et présenter des observations, lesquelles seront mentionnées au procès-verbal.

La préparation d’un interrogatoire avec son avocat est très importante en procédure pénale. L’avocat pénaliste envisage avec son client les questions qui pourront lui être posées au regard des pièces du dossier.

L’avocat pénaliste est également en contact avec le juge d’instruction en matière correctionnelle comme en matière criminelle . Il peut en effet s’entretenir du dossier de procédure avec le magistrat instructeur, envisager avec lui ou à tout le moins l’informer d’une demande de mise en liberté.

L’avocat en droit pénal lors de l’audience de jugement

L’avocat pénaliste plaide pour son client au moment du jugement. Après le délibéré (décision de relaxe ou condamnation), l’avocat informe son client des voies de recours et de leur délai. Il les conseille bien entendu également sur leur opportunité.

Après le procès, l’avocat pénaliste continue de suivre son client en surveillant l’exécution de la peine et intervient pour appuyer des demandes de transfert d’établissement pénitentiaire par exemple.

L’avocat pénaliste accompagne son client détenu dans la préparation d’un projet d’insertion sociale et professionnelle en vue de sa remise en liberté sous la forme d’un placement sous surveillance électronique, libération conditionnelle, semi-liberté, placement extérieur…

avocat-penal

avocat-penal

Comment constituer son dossier pénal pour son avocat ?

Avant le procès, l’avocat pénaliste conseille son client sur les pièces utiles à réunir en vue de l’audience de jugement.

Quels sont les honoraires d’un avocat en droit pénal ? Combien coûte un avocat en droit pénal ?

Les honoraires sont fixés librement entre l’avocat pénaliste et son client. Ils sont fixés au regard de l’importance de la prestation fournie, du temps passé. L’avocat en droit pénal explique à son client le mode de facturation. Un échéancier peut être convenu.

Le montant des honoraires peut être forfaitaire et fixé en fonction du temps consacré à l’affaire, du travail de recherche, de la nature et de la difficulté de l’affaire pénale.

Comment devenir avocat pénaliste ?

Quel Master, quelles études pour devenir avocat pénaliste ?

Après avoir suivi un cursus universitaire à la faculté de droit, le candidat à la profession d’avocat pénaliste doit obtenir le certificat d’aptitude à la profession d’avocat. Il lui est fortement conseillé de suivre des stages en cabinet d’avocats pénalistes tout au long de son cursus afin d’acquérir les réflexes nécessaires au métier, d’en maîtriser la pratique en parallèle des connaissances théoriques acquises.

Il faudra ensuite trouver une collaboration au sein d’un cabinet pénaliste. Choisir de devenir avocat pénaliste nécessite un investissement personnel considérable. Un bon avocat pénaliste s’engage, s’implique. Porter la parole d’un autre c’est se confronter dans l’intérêt de celui que l’on défend.

Pourquoi devenir avocat pénaliste ?

La profession d’avocat pénaliste est une profession libérale et indépendante quel que soit son mode d’exercice.

Les principes essentiels de la profession guident le comportement de l’avocat pénaliste en toutes circonstances. Il exerce ses fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité dans le respect des termes de son serment.

L’avocat en droit pénal respecte en outre dans cet exercice les principes d’honneur, de loyauté, de désinteressement, de confraternité, de délicatesse, de modération et de courtoisie.

Il fait preuve à l’égard de ses clients de compétence, de dévouement, de diligence et de prudence.

Quel est le quotidien d’un cabinet d’avocats pénalistes ? Où travaille un avocat pénaliste?

La profession d’avocat pénaliste est une profession libérale et indépendante ce qui signifie que l’avocat en droit pénal exerce librement sa profession sans être soumis à aucune hiérarchie.

Il est tenu au secret professionnel : ce qu’il a pu apprendre dans l’exercice de sa fonction ne doit jamais être divulgué. C’est pour tout avocat pénaliste une obligation sanctionnée disciplinairement et pénalement.

L’avocat pénaliste bénéficie de certaines immunités: immunité de la parole et des écrits (les paroles prononcées à la barre et les écrits en rapport avec la défense ne tombent pas sous le coup de la loi pénale qui réprime l’injure, la diffamation ou les outrages); inviolabilité relative du cabinet (perquisitions strictement encadrées); inviolabilité de la correspondance échangées entre l’avocat et son client).

L’avocat pénaliste est amené à travailler le week-end comme les jours fériés. Son agenda est fonction des dates d’audiences, mais aussi d’interpellation des ses clients. Il peut être contacté à tout moment pour se déplacer au commissariat ou encore au Palais de justice en urgence.

En contact régulier avec le client comme la famille inquiète, l’avocat en droit pénal travaille sur les dossiers de procédure de ses clients à son cabinet, les reçoit en rendez-vous audit cabinet ou encore en détention (prison). Il est donc sans cesse amené à se déplacer et son agenda s’organise bien souvent au dernier moment.

Comment choisir le meilleur avocat en droit pénal pour son dossier?

Afin de choisir le meilleur avocat pénaliste pour être défendu et se sentir en confiance, il convient de comprendre quelle est la particularité du métier d’avocat pénaliste et les qualités requises pour être un bon avocat pénaliste.

Quelles sont les qualités requises pour être un bon avocat pénaliste ?

La délinquance fait horreur et inspire l’exclusion sociale de celui qui la commet. Pourtant, notre âme et celle du délinquant naissent du même creuset. Nos différences se révèlent de l’analyse de nos vécus dont certains n’ont pas pu juguler l’incontestable mal inné.

C’est pour cela que pour bien défendre, il nous faut percevoir et comprendre cette partie enfouie de notre âme qui nous fait effroi.

Le meilleur avocat pénaliste représente un contre pouvoir, il porte la parole d’un autre, brise le silence, conserve sa liberté de parole.

Il existe un intuitu personae important entre l’avocat pénaliste et son client. La relation de confiance est nécessaire.

Le meilleur avocat pénaliste est celui auquel vous accordez votre confiance parce qu’il se bat pour défendre vos intérêts, parce qu’il sait vous écouter, parce qu’il sait se rendre disponible, parce qu’il vous aide à comprendre les enjeux de votre dossier.

L’avocat pénaliste défend en veillant au respect des formes, en restant critique sur les éléments de fond du dossier, il mène un combat.

Le meilleur avocat pénaliste garde son indépendance.

Le meilleur avocat pénaliste est encore celui qui garde toujours à l’esprit que l’enjeu c’est la liberté: le respect des libertés publiques, tout comme l’enjeu carcéral. Il se bat pour la Liberté.

En droit pénal, un principe essentiel est celui de l’oralité des débats. On ne juge pas sur dossier, le débat qui existe à l’audience est très important, tout particulièrement en audience criminelle. La plaidoirie prend tout son sens.

Le meilleur avocat pénaliste est bien entendu celui qui maîtrise parfaitement son dossier pour plaider, pour convaincre.

avocat-droit-penalQu’est ce que le justiciable est en droit d’attendre de son avocat pénaliste ?

L’avocat pénaliste intervient dés lors qu’une infraction peut être qualifiée.

Or, le droit pénal se compose d’une multitude de spécialités telles  que le droit pénal général (violence, trafic de stupéfiants, meurtre/assassinat, homicide involontaire, viol, agression sexuelle, escroquerie, vol, recel…), le droit de l’application des peines (confusion de peine, effacement de casier judiciaire, aménagement de peine, relèvement d’interdiction de séjour, relèvement d’interdiction d’exercer une activité professionnelle), le droit pénal des affaires (délit d’initié, abus de biens sociaux, corruption, fraude fiscale…), le droit pénal de la presse (injure, diffamation, discrimination, contestation de crime contre l’humanité), le droit pénal des étrangers (aide à l’entrée et au séjour irrégulier, mariage frauduleux, travail forcé…), le droit pénal du travail (harcèlement moral, travail dissimulé, prêt illicite de main-d’oeuvre…), le droit pénal routier (conduite sans permis, conduite sous stupéfiants, délit de fuite…), le droit pénal public (trafic d’influence, prise illégale d’intérêt, favoritisme, concussion…), le droit pénitentiaire (commission de discipline, permis de visite…), le droit pénal du numérique (accès frauduleux à un système informatique, collecte et traitement illicite de données…), le droit pénal international (mandat d’arrêt européen, extradition, transfèrement…), le droit pénal de la consommation (refus de vente, pratique commerciale trompeuse, publicité promotionnelle irrégulière…), le droit pénal de famille (violences conjugales, non-représentation d’enfants, non-paiement de pension alimentaire).

L’avocat pénaliste représente le recours du mis en cause pour comprendre le déroulement et les enjeux de son dossier (procédure d’instruction, procès/audience, et enfin la condamnation). Toute personne a le droit aux conseils d’un avocat pénaliste.

Sauf en matière criminelle, l’assistance de l’avocat n’est pas obligatoire mais elle est conseillée. En dépit du fait que la personne poursuivie est la mieux placée pour connaître, apprécier et choisir ses moyens de défense, il est difficile en l’état de la procédure de mettre en oeuvre une défense efficace sans l’aide d’un avocat.

Qu’il s’agisse de prouver l’innocence ou d’atténuer la responsabilité, la démonstration doit reposer sur une connaissance exhaustive du dossier, tenir compte du point de vue de l’accusation, être cohérent avec les faits et s’appuyer sur des éléments matériels. L’ensemble des actes de l’information étant soumis à des formes prescrites par le Code de procédure pénale. L’avocat pénaliste pourra ainsi vérifier la régularité de la procédure.

Comme dans tous les autres domaines du droit, il vaut mieux choisir en matière pénale un avocat qui a une pratique et donc une certaine expérience de la procédure et des audiences pénales. L’avocat pénaliste pourra ainsi apprécier la pertinence ou non des éléments à charge et à décharge figurant en procédure afin de définir une stratégie de défense.

Durant la garde à vue

L’avocat pénaliste intervient dès le début de l’enquête, à savoir dès la garde à vue durant laquelle le gardé à vue a droit à 30 minutes d’entretien confidentiel avec son avocat par tranche de 24 heures.

Cet entretien permet à l’avocat pénaliste de demander à son client comment se déroule la mesure (s’il a mangé, vu un médecin…), mais aussi de le conseiller sur les réponses qu’il conviendra d’apporter lors des auditions qui suivront.

Pour ce faire, l’avocat est informé par les enquêteurs de l’infraction reprochée et de la date présumée de sa commission.

Le gardé à vue peut désigner l’avocat de son choix. S’il n’est pas en mesure d’en désigner un, sa famille proche peut lui soumettre le nom d’un avocat.

L’avocat en droit pénal durant l’instruction

La Loi, en l’espèce le code de procédure pénale régit les conditions d’intervention de l’avocat pénaliste.

L’ avocat pénaliste est le seul à avoir accès complet au dossier, lequel contient la totalité des déclarations transcrites par les enquêteurs, des auditions et interrogatoires effectués par le juge d’instruction ainsi que la totalité des constatations matérielles et des expertises techniques. La communication de pièces du dossier à la personne mise en examen ne pouvant se faire qu’avec l’accord du juge d’instruction, il est conseillé au client de s’assurer que l’avocat en droit pénal a pris effectivement connaissance de l’ensemble du dossier.

L’avocat pénaliste suit également le déroulement de l’instruction et peut solliciter par écrit l’accomplissement d’actes de procédure: interrogatoire du prévenu, audition d’un témoin, confrontation, transport sur les lieux, production d’une pièce utile à l’information, complément d’expertise ou contre-expertise.

L’avocat en droit pénal vérifie les conditions de détention et la régularité de la procédure et doit soulever toute les nullités de l’information susceptibles de conduire à l’annulation de tout ou partie de la procédure.

L’avocat pénaliste s’entretient du dossier avec son client afin qu’il comprenne les éléments à charge et décharge retenue à son endroit, les enjeux, et ainsi élaborer avec lui une stratégie de défense.

L’avocat pénaliste assiste son client devant le juge d’instruction avant de l’avoir rencontré dans le cadre d’un entretien confidentiel de préparation. A cette occasion, il lui rappelle ses déclarations faites devant les enquêteurs (policiers/gendarmes) en garde à vue, tout en lui expliquant que s’il peut bien évidemment modifier ses déclarations, il faudra en expliquer les raisons en cas de contradiction.

En fin d’interrogatoire , l’avocat pénaliste peut poser des questions à son client et présenter des observations, lesquelles seront mentionnées au procès-verbal.

La préparation d’un interrogatoire avec son avocat est très importante en procédure pénale. L’avocat pénaliste envisage avec son client les questions qui pourront lui être posées au regard des pièces du dossier.

L’avocat pénaliste est également en contact avec le juge d’instruction en matière correctionnelle comme en matière criminelle . Il peut en effet s’entretenir du dossier de procédure avec le magistrat instructeur, envisager avec lui ou à tout le moins l’informer d’une demande de mise en liberté.

L’avocat en droit pénal lors de l’audience de jugement

L’avocat pénaliste plaide pour son client au moment du jugement. Après le délibéré (décision de relaxe ou condamnation), l’avocat informe son client des voies de recours et de leur délai. Il les conseille bien entendu également sur leur opportunité.

Après le procès, l’avocat pénaliste continue de suivre son client en surveillant l’exécution de la peine et intervient pour appuyer des demandes de transfert d’établissement pénitentiaire par exemple.

L’avocat pénaliste accompagne son client détenu dans la préparation d’un projet d’insertion sociale et professionnelle en vue de sa remise en liberté sous la forme d’un placement sous surveillance électronique, libération conditionnelle, semi-liberté, placement extérieur…

avocat-penal

avocat-penal

Comment constituer son dossier pénal pour son avocat ?

Avant le procès, l’avocat pénaliste conseille son client sur les pièces utiles à réunir en vue de l’audience de jugement.

Quels sont les honoraires d’un avocat en droit pénal ? Combien coûte un avocat en droit pénal ?

Les honoraires sont fixés librement entre l’avocat pénaliste et son client. Ils sont fixés au regard de l’importance de la prestation fournie, du temps passé. L’avocat en droit pénal explique à son client le mode de facturation. Un échéancier peut être convenu.

Le montant des honoraires peut être forfaitaire et fixé en fonction du temps consacré à l’affaire, du travail de recherche, de la nature et de la difficulté de l’affaire pénale.

Comment devenir avocat pénaliste ?

Quel Master, quelles études pour devenir avocat pénaliste ?

Après avoir suivi un cursus universitaire à la faculté de droit, le candidat à la profession d’avocat pénaliste doit obtenir le certificat d’aptitude à la profession d’avocat. Il lui est fortement conseillé de suivre des stages en cabinet d’avocats pénalistes tout au long de son cursus afin d’acquérir les réflexes nécessaires au métier, d’en maîtriser la pratique en parallèle des connaissances théoriques acquises.

Il faudra ensuite trouver une collaboration au sein d’un cabinet pénaliste. Choisir de devenir avocat pénaliste nécessite un investissement personnel considérable. Un bon avocat pénaliste s’engage, s’implique. Porter la parole d’un autre c’est se confronter dans l’intérêt de celui que l’on défend.

Pourquoi devenir avocat pénaliste ?

La profession d’avocat pénaliste est une profession libérale et indépendante quel que soit son mode d’exercice.

Les principes essentiels de la profession guident le comportement de l’avocat pénaliste en toutes circonstances. Il exerce ses fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité dans le respect des termes de son serment.

L’avocat en droit pénal respecte en outre dans cet exercice les principes d’honneur, de loyauté, de désinteressement, de confraternité, de délicatesse, de modération et de courtoisie.

Il fait preuve à l’égard de ses clients de compétence, de dévouement, de diligence et de prudence.

Quel est le quotidien d’un cabinet d’avocats pénalistes ? Où travaille un avocat pénaliste?

La profession d’avocat pénaliste est une profession libérale et indépendante ce qui signifie que l’avocat en droit pénal exerce librement sa profession sans être soumis à aucune hiérarchie.

Il est tenu au secret professionnel : ce qu’il a pu apprendre dans l’exercice de sa fonction ne doit jamais être divulgué. C’est pour tout avocat pénaliste une obligation sanctionnée disciplinairement et pénalement.

L’avocat pénaliste bénéficie de certaines immunités: immunité de la parole et des écrits (les paroles prononcées à la barre et les écrits en rapport avec la défense ne tombent pas sous le coup de la loi pénale qui réprime l’injure, la diffamation ou les outrages); inviolabilité relative du cabinet (perquisitions strictement encadrées); inviolabilité de la correspondance échangées entre l’avocat et son client).

L’avocat pénaliste est amené à travailler le week-end comme les jours fériés. Son agenda est fonction des dates d’audiences, mais aussi d’interpellation des ses clients. Il peut être contacté à tout moment pour se déplacer au commissariat ou encore au Palais de justice en urgence.

En contact régulier avec le client comme la famille inquiète, l’avocat en droit pénal travaille sur les dossiers de procédure de ses clients à son cabinet, les reçoit en rendez-vous audit cabinet ou encore en détention (prison). Il est donc sans cesse amené à se déplacer et son agenda s’organise bien souvent au dernier moment.

Nos clients
parlent du cabinet

Athena